lundi 11 juillet 2016

Dernier article avant les vacances ;)

Perceval, l'enfance d'un rêveur vient de paraître aux éditions Millefeuille, et toujours sous les pinceaux magiques de Christelle Le Guen.






Et Ours fait ce qu'il veut, aux éditions Benjamins Media, se balade désormais en Chine. Voici ce que ça donne en mandarin.




J'adore l'idée que mes histoires voyagent par delà les océans (et le temps, l'espace, l'infini et l'au-delà !) pour aller se blottir dans l'imaginaire d'autres enfants. Quel bonheur !!


Sur ces deux belles nouvelles, je vous abandonne quelques semaines.
Profitez du soleil, on l'a tellement attendu (enfin, ici en tout cas), cultivez vos roses et regardez pousser les salades en écoutant le clapotis des vagues ou les rires des enfants : vacances... :D

vendredi 3 juin 2016

Une nouvelle vie pour mon dragon des nuits

Le dragon des nuits, histoire, initialement parue dans le magazine Histoires pour les petits il y a un an (ou deux ? ou trois ?) vient d'être reprise dans un collectif chez Milan, Histoires pour faire de beaux rêves.

Les illustrations sont toujours de la talentueuse Maurèen Poigonec, et c'est beau (son site est par ici).







samedi 16 avril 2016

Encore faut-il rester vivants

Mon roman post-apo, Encore faut-il rester vivants, paraîtra à l'automne aux éditions Magnard.

Ravie je suis !

J'ai adoré écrire cette histoire, je l'ai vécue en même temps que mes héros, je me suis fait peur, j'ai même pleuré (mais je ne vous en dévoilerai pas la raison : lisez-le ! ^^), je me suis demandé jusqu'au bout si Julia, Mouette et Shawn survivraient à cet environnement si hostile !

J'ai vraiment hâte d'avoir des retours de lecteurs : j'espère que vous serez happé par sa lecture, comme je l'ai été par son écriture !

En attendant, voici la couverture provisoire, que je trouve très belle :


dimanche 13 mars 2016

Un éléphant à la télé !

Mon album Dégoûtant comme un éléphant est désormais disponible à la télévision, sur la plateforme Zive de SFR.

Plutôt chouette, non ?




vendredi 26 février 2016

Mon extra grand-frère

Un petit point sur l'album Mon extra grand-frère, paru aux merveilleuses et engagées éditions Utopique, et illustré par Zad et Didier Jean (oui, j'ai beaucoup de chance !).



Voici quelques retours, tous très positifs, un petit peu plus de 6 mois après la parution. Je ferai une seconde salve un peu plus tard (je ne pense jamais à faire état des lectures des blogueurs et des sites spécialisés, mais je vais faire un effort, promis !).

Je suis désolée de tronquer les critiques, mais vous pouvez cliquer sur les liens pour lire les compte-rendus en entier :



Chez Enfance-Majuscule
Un livre EXTRA émouvant sur la différence,  les bonheurs à vivre ensemble mais aussi les difficultés de partager la vie d’un enfant handicapé que l’on aime malgré tout parce qu’il est son frère.[...]
Les illustrations sont magnifiques, les couleurs et les sentiments exprimés aussi. Pour moi il est EXTRA émouvant. J’ai lu de nombreux albums évoquant la différence, c’est le premier qui se situe dans une fratrie et comme on ne vit pas au  «  Pays des  bisounours », qui  ne tait pas les difficultés rencontrées.




Chez Encres Vagabondes
Ce thème est approché avec beaucoup de poésie, d’amour, de beauté, d’humanité et d’humour pour montrer que malgré tout la vie peut reprendre le dessus. 

Les illustrations gaies et malicieuses reflètent les différents moments mais la délicatesse est toujours omniprésente.

On ressent beaucoup d’humanité et il est fondamental de remettre cette valeur au cœur de nos préoccupations dans un monde qui rejette si souvent la différence.  



 Chez Li&Je
La collection Bisous de famille s’enrichit d’un nouvel ouvrage, qui aborde, avec tendresse et douceur, mais sans aucune mièvrerie, le thème du handicap mental. 
Les illustrations – pastel aux couleurs chaudes – évoquent un univers de petite ville du sud de la France.  : maisons aux teintes ocres. Rien de dur dans ces illustrations, où tout est arrondi, y compris les murs des maisons. On y voit de nombreux enfants aux yeux grands ouverts sur la vie, et qui sourient. La thématique du puzzle inachevé parcourt délicatement l’album, présente sur les pages de garde et sur l’avant dernière page : à travers la pièce manquante, c’est tout le ciel étoilé qu’on aperçoit.




Le thème du Monde Inversé dans le domaine du handicap est abordé avec beaucoup de poésie par l’auteure et les illustrateurs.



Un très beau texte raconte cette histoire d’une petite fille et de son grand frère handicapé mental. C’est plein d’amour et de poésie. Les images sont très significatives, grâce à la couleur et aux expressions des visages et attitudes particulièrement bien choisies. Cet album grand format exceptionnel aidera beaucoup les enfants qui sont dans cette situation, mais aussi les autres, ceux qui voient ces enfants de l’extérieur.



Mon Extra grand frère est un album plein d'humour et de délicatesse où la différence est abordée au travers des yeux d'une petite soeur.  Des rapports d'amour et de fraternité qui appellent à la tolérance et au respect. Mon Extra grand frère, c'est une histoire qui "sent le vécu" et dans laquelle Anne Ferrier utilise des mots simples et justes, tous aussi appropriés aux enfants qu'aux adultes.
Quant aux illustrations de Didier Jean et Zad, elles ont la couleur de l'enfance, celle de tous les espoirs sans la moindre naïveté. Des dessins frais qui illustrent avec beaucoup de justesse des textes simples et clairs.
Un livre indispensable à toutes les classes et tous les enfants.




 

lundi 22 février 2016

Nouveau roman en route...

Depuis quelques jours, je me suis mise à un nouveau roman (de la fantasy urbaine, un de mes univers préférés !).

Voilà comment je travaille, quand j'en suis au stade intermédiaire de mes cogitations, autrement dit quand je sais en gros ce qu'il se passe dans mon histoire, comment ça se termine, et que j'essaie de planifier les différentes phases du récit pour les articuler au mieux.
(avec un magnifique paquet de rédactions de brevet blanc de mes 3è au premier plan et mon mur zen et épuré derrière ^^)



Au fil des jours, le tableau se couvre de post-it de couleurs différentes (rose = développement de l'histoire d'amour, bleu = un groupe de personnages, orange = les autres, jaune = l'héroïne, ...).

Évidemment, quand je commence réellement à écrire, je ne respecte plus du tout mon patchwork de départ et j'emprunte d'autres chemins, ceux qui ne sont pas balisés. C'est tellement plus excitant !

Pourtant, ce travail préalable n'est pas inutile pour autant, il me permet de défricher les lieux, de tester les relations entre les personnages, de vérifier le rythme du récit, et surtout de me lancer "avec un filet" (oui, parce que j'ai besoin de me sentir en sécurité quand j'écris, de savoir que je peux m'envoler très loin sans crainte, parce que mon fil de vie est toujours là. Je ne risque pas de me perdre au fond de l'espace intergalactique, froid et ténébreux).

Et vous, vous bossez comment ?

jeudi 18 février 2016

L'humanité s'éteindra avec nous...

Mon roman post apo a trouvé une super chouette maison d'édition, je vous en parlerai un peu plus d'ici quelques semaines.







Sean, Julia et Mouette devraient donc se retrouver sur les étagères des librairies à l'automne, sous un autre titre.
Je suis super ravie, parce que j'ai adoré écrire cette histoire, et que j'aurais été  triste de ne pas pouvoir la partager avec les (grands) lecteurs !





Et c'est la première fois :
1. que je tue autant de monde ^^
2. que j'écris pour des lecteurs à partir de 14/15 ans et plus
3. que j'écris sans synopsis clairement et fermement établi (youhouuu ! deviendrais-je moins stressée avec l'âge ?) (mouahahaahaa !! i'm joking !)

Et je me suis éclatée !


Bref, j'espère qu'il vous plaira autant que j'ai pris de plaisir à l'écrire !


mardi 16 février 2016

Rencontre à Champagnole

Juste avant les vacances, j'ai rencontré les élèves de deux 5è du collège Les Louataux, à Champagnole.

Les classes avaient travaillé sur Le poison d'Or, en français, mais aussi en histoire.
Depuis quelques années, j'interviens rarement sur ce roman, car il est désormais indisponible, et ça m'a fait très plaisir d'avoir à nouveau la possibilité d'échanger autour de Tristan, Maître Crespin, Madeline et Philibert de Chalon-Arlay.



Les élèves avaient préparé une boîte à questions sur le métier d'auteur, mais aussi sur le roman lui-même :





Ils ont également réalisé des couvertures et 4è de couverture que je trouve superbes, et qui concurrencent largement la couverture initiale.
 

Du vrai beau travail, non ? 



Sans oublier les Boîtes Mystère, remplies d'objets représentant des éléments importants de mon histoire :





 Impossible de tout prendre en photos et je m'en excuse, mais toutes les réalisations étaient pertinentes et originales, et les boîtes particulièrement bien illustrées !



Les élèves se sont montrés curieux et motivés, ils ont parfaitement joué le jeu : merci à vous tous, vous avez rendu cette rencontre super intéressante !

Merci aussi à leurs professeurs et à la documentaliste (le coeur de tout établissement !) pour tout le travail effectué ! Je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre tous les panneaux en photo, mais les recherches des élèves montraient beaucoup de sérieux.

mardi 22 décembre 2015

Trève de Noël

Passez de belles fêtes de fin d'année, dans la joie et la paix, les rires et les chants autour du piano, les bulles pétillantes et les caresses enneigées, les livres lus ensemble devant la cheminée, le chocolat et les sablés à la cannelle. 

Gorgez-vous d'amour en famille, entre amis. 
Une pensée tendre et lumineuse pour les absents.
Soyez heureux !